Première neige sur le Mont Fuji de Yasunari Kawabata

kawabata

Esquisse des sentiments

« Première neige sur le Mont Fuji » constitue une curiosité de cette rentrée littéraire 2014. En effet, cet ouvrage est une anthologie de six récits inédits de Yasunari Kawabata. Comme le précise le quatrième de couverture, ce sont des nouvelles qui ont été écrites entre 1952 et 1960. Ils ont été réunis une première fois par l’auteur lui-même pour une publication antérieure. Ici, Cécile Sakai, traductrice et spécialiste de l’œuvre kawabatienne les a choisis pour mettre en lumière l’art de l’auteur à fixer les instants,  les impressions et les portraits de ses personnages.

Dans la nouvelle –titre, Kawabata insiste sur les retrouvailles d’un couple au pied du Mont Fuji lors des premières neiges. Ils contemplent cette beauté éphémère et pure  encore de toute trace humaine tout en se penchant sur un passé détruit où l’amour n’a plus sa place. Seuls planent la mort et la folie. Le lecteur, à la fin du récit, ressent l’ arrière goût mélancolique du temps qui passe et qui efface toute joie et candeur. Cependant, la gravité bien connue du Maître devient plus visible dans le second texte « En silence ». Ce dernier s’interroge sur le pouvoir de l’écriture et son impuissance dans la traduction des sentiments et émotions. Mais il met aussi en exergue l’étroite relation entre la littérature et la mort. La thématique du fantôme et la présence du personnage de l’écrivain traduisent peut-être l’importance que Kawabata conférait au rôle de l’écrivain : celui qui jette des ponts entre les mondes… « Terre natale » et « Une rangée d’arbres » s’interrogent sur le lien entre le passé et le présent. Ils soulignent plus qu’aucun autre récit le passage du temps et la nostalgie des souvenirs qui surgissent comme des esprits errants. La présence de l’automne ,le délaissement par les arbres de leurs feuilles insiste sur la tristesse et le regret devant une forme de beauté révolue dont il ne reste que des vestiges. Le thème de l’enfant et de la mort trouve échos dans les nouvelles « Gouttes de pluie » et « La jeune fille et son odeur ». Ils retracent ici l’innocence de l’enfant qui immanquablement le conduit à être victime de la cruauté des adultes. Dans « Gouttes de pluie », le jeu insouciant des jeunes garçons se termine par un accident grave. Dans « La jeune fille et son odeur », l’auteur revient sur les thématiques qui lui sont chères : la tentation du suicide, la mort, la perte de l’innocence, la folie et la relation mère/fille. Ces thèmes sont récurrents dans son œuvre car ils reflètent la part autobiographique. N’oublions pas que Kawabata a été très tôt orphelin de père et de mère. Toutes les présences féminines ont très tot disparu (sa mère, sa sœur aînée et sa grand-mère) dans la vie de l’écrivain.

En conclusion, cet inédit est une très grande opportunité pour (re)découvrir cet auteur majeur de la littérature japonaise d’après-guerre. Il a été une source d’influence pour ses contemporains tel que Yukio Mishima mais aussi pour les modernes dont Haruki Murakami.


Traduit du Japonais par Cécile Sakai.
Editions Albin Michel. 156 pages.
16€.
Parution Août 2014.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature japonaise, Rentrée littéraire 2014. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Première neige sur le Mont Fuji de Yasunari Kawabata

  1. jostein59 dit :

    J’ai découvert l’auteur avec Les pissenlits et j’ai aimé à la fois l’univers et le style. J’y reviendrai

    J'aime

  2. lemondedetran dit :

    Je posterai bientôt la chronique des Pissenlits ainsi que les autres. C’est mon auteur préféré!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s