Les chuchoteurs, Volume 2 de Orlando Figes

 les-chuchoteurs---vivre-et-survivre-sous-staline,-tome-2-414136-100-150

A l’ombre de Staline

La première de couverture illustre parfaitement l’ensemble du texte de ce deuxième volume. Gigantesque buste, Staline est représenté comme un géant dont l’œil sévère avec sa ride de lion regarde, scrute et sonde la foule. Ce deuxième tome des Chuchoteurs continue sur sa belle lancée la saga des soviétiques subissant le joug de la dictature. Comme cet ouvrage est publié en deux temps avec une pagination en continue, le deuxième volume débute par le chapitre V relatant les « restes de terreur ». Il poursuit ce qui a déjà été entamé dans le volume précédent à savoir les déportations systématiques de certaines catégories de la population dans les zones de relégation. Cependant, dans cet ouvrage, l’accent sera mis sur le stalinisme sans le tourbillon de la Seconde Guerre Mondiale. Dans ce chapitre VI, Orlando Figes retrace l’histoire de la population soviétique prise entre deux ennemis : le stalinisme et le nazisme. Le lecteur ne peut qu’éprouver du respect pour ce peuple qui a enduré mille souffrances, tiraillé entre la faim, la dictature et les exactions nazies. Orlando Figes continue son avancée et cette fois, dans son chapitre VII, il brosse un portrait des « staliniens ordinaires » au travers du personnage historique de Constantin Simonov, lequel devient une figure de proue des Chuchoteurs. Son destin, ses engagements, ses trahisons et ses confessions révèlent une personnalité complexe façonnée dans la peur et le culte du chef suprême Staline.

Les chuchoteurs, volume 2, offre aux lecteurs une étude très intéressante sur les périodes de déstalinisation entreprise par Khrouchtchev et remise en question de façon insidieuse par Brejnev. Ce chapitre VIII fait plus recours à une lecture historique qu’aux témoignages. Ceci est subtil car Orlando Figes permet aux lecteurs de faire une pause avec les témoins pour se (re)plonger dans cette période riche et complexe de l’histoire soviétique. Par là, il montre aussi ses compétences en tant que soviétologue au même titre que Moshe Lewin. Le dernier chapitre intitulé Mémoire s’intéresse aux productions écrites sur la période des grandes purges qui remplissait des goulags de prisonniers venant de toute l’Union Soviétique. Le lecteur prend plaisir à l’évocation des grands noms littéraires comme ceux d’Alexander Soljenitsyne ou encore de Varlam Chamalov.

En conclusion, Les chuchoteurs permet d’appréhender l’histoire soviétique en profondeur non, avec le seul œil du scientifique, objectif et froid mais avec une vision plus humaine. L’ouvrage de plus de mille pages insiste sur les conséquences catastrophiques en terme de pertes humaines durant les années de Terreur et de purges. « La Grande Terreur grossit la population des orphelins. De 1935 à 1941, le nombre d’enfants vivant en foyer dans les seules républiques de Russie, de Biélorussie et d’Ukraine augmenta de trois cent vingt-neuf mille à six cent dix mille environ (encore ce dernier chiffre exclut-il les enfants « prêtés » par les orphelinats aux fermes et usines soviétiques). » De même, les Goulags représentent, en terme économique, une aubaine inespérée pour l’Union Soviétique pendant la guerre et après 1945. « Le complexe de Norilsk est un bon exemple de la convergence d’après-guerre entre l’économie du Goulag et l’économie civile ». Les déportés constituent une main-d’œuvre pas chère et facilement remplaçable car les Goulags voient leurs populations triplées « de cent mille à près de trois cents mille détenus entre 1945 et 1952. ».

Enfin, l’étude par son style qui oscille entre le réalisme tragique et l’épopée tient le lecteur en haleine et lui offre le plaisir sans pareil de lire un sujet complexe et ardu comme s’il s’agissait d’un roman fleuve à la façon d’un Tolstoi ou d’un Soljenisyne.


Traduit de l’Anglais par Pierre – Emmanuel Dauzat
Editions Gallimard, Collection « Folio Histoire »
529 pages
10 €
En librairie depuis le 20 Février 2014

Publicités
Cet article a été publié dans Essais/Histoire/Géopolitique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s