Heure bleue de Isabelle Simler

51MCKyoPc1L
Chronique d’Abigaïl 

L’heure bleue, c’est celle où se rencontrent le jour et la nuit.
L’heure fugace au cours de laquelle le bleu azur du ciel commence à se parer d’une nuance plus foncée, passant du cyan au bleu cobalt, en un savant dégradé dont la nature (et les peintres…) ont le secret, pour parvenir jusqu’à l’instant où ce bleu profond se fond dans le noir bleuté de la nuit.
C’est donc une heure poétique, un moment de variations à peine observables au néophyte, l’heure délicate du passage, de la transition vers le sommeil, tandis que la vie d’autres espèces démarre et s’éveille à la nuit.
L’heure de la transition, de la suspension subtile; ne dit-on pas que l’heure bleue, au moment du plein été, est celle où s’exhale de façon particuliérement suave le parfum des fleurs avant la fermeture des corolles pour la nuit? 60 minutes pendant lesquelles les nuances du bleu se déploient en lumière dans la voûte du ciel, sur l’eau, sur le végétal.
Le livre éponyme d’Isabelle Simler, véritable féérie pour le regard, s’ouvre d’ailleurs sur un délicat nuancier de tous les bleus.
Au fil des pages, l’artiste décline ces degrés du bleu épandu sur toute la nature. C’est le bleu des plumages, tel le geai bleu, le bleu des pétales des myosotis, celui des pelages, ainsi du chat bleu russe, le bleu qui perce sous la blancheur de la banquise.
L’oeil du lecteur se perd, rêveur, dans les variations des ailes déployées des morphos bleus. L’auteur y parsème le sourd éclat du rouge qui illumine.
Ce livre, destiné à la jeunesse, initie à la couleur, à sa richesse, à sa profondeur. Il apprend au jeune lecteur à aiguiser son regard, à se faire l’observateur modeste et attentif de la beauté du passage des heures.  des plantes, des espèce dans toute leur variété.
Enfin, comme il se doit, l’ouvrage se clôt sur l’enrobement dans la nuit de toutes les espèces et de tous les végétaux, sous le regard d’une  lune  pleine et éclatante.
Un enchantement.


Editions Courtes et longues, 2015
22 euros

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature de jeunesse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Heure bleue de Isabelle Simler

  1. J’adore littéralement tout ce que fait Isabelle Simler ! C’est d’une délicatesse et d’une poésie absolues. Je suis auteure et nous avons cohabité récemment au Salon du Livre de Gaillac. Depuis, je ne rêve plus que de faire cohabiter aussi dans un album mes mots et ses images. Merci pour ce remarquable article qui transmet bien tout ce que peut suggérer l’univers de cette artiste.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s