Fadoli de Marie-France Chevron-Zerolo Illustré par Mathilde Magnan

003368790
Je suis ce que je suis

Fadoli est un récit qui met en scène un jeune garçon différent des autres. Solitaire, il s’abandonne au monde et à la nature. Ses amis et compagnons sont des animaux, la forêt, les montagnes, le ciel et la terre.

Mais pourquoi ce nom ? A cause de sa différence et de ses réactions décalées, l’étrange petit homme est désigné comme « Le fada du village ». « Les gens pressés m’appellent Fadoli ». Ainsi Fadoli reconnaît-il sa différence mais l’ostracisme ne semble pas l’atteindre. Fadoli est ailleurs. Fadoli rêve. Il explore la terre, la forêt et l’océan. Il entre dans la matrice de la terre, la Mère des mères pour explorer et visiter les créatures intra terrestres. Mais les taupes ne sont nullement effrayées car Fadoli est leur frère. Fadoli appartient au monde de l’inné. « Touché par les fées », il est l’enfant de la nature. Son monde est à part, à l’abri des hommes et de leurs manigances. Il possède la sagesse primordiale, la confiance de la créature sensible, consciente qu’elle fait partie d’un tout. Il se dépouille du superflu. Il est nu-pied. Il n’a pas d’habits de lumière. Sa maison est l’arbre ou son tronc. Il est acrobate, marcheur et jouisseur d’une nature qui se donne. Il est tantôt enfant papillon, tantôt garçon espiègle. Devant l’échec, il « oublie de pleurer » et « bêtement, (il) rit » car rien n’est grave quand il possède encore la vie et ses compagnons d’aventure.

Le lecteur a déjà été touché par la sensibilité qui se dégageait du récit de Gipsy. Avec Fadoli, Marie-France Chevron-Zerolo récidive avec une histoire empreinte de poésie. Mariant les couleurs chaudes et froides, Mathilde Magnan, recrée un monde onirique dans lequel Fadoli apparaît comme l’hôte des lieux. Le jeune public sera ravi par l’aspect farceur du petit homme car il peut s’identifier au personnage débordant d’énergie qui tantôt se révèle être un clown, tantôt un géant sympathique occupé par le rêve, le jeu et la curiosité.

Pour le lecteur adulte et averti, il entrevoit un message plus profond. Fadoli est un symbole, un mythe, celui de l’innocence, enfant de la nature qui habite en nous. Il représente notre spontanéité, notre rire aux éclats et notre capacité à nous émerveiller encore devant la beauté du monde. 

 « les yeux dans les étoiles, les pieds sur un nuage je vis »


Editions Courtes & Longues, 2015
22 €

 

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature de jeunesse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Fadoli de Marie-France Chevron-Zerolo Illustré par Mathilde Magnan

  1. Merci beaucoup pour votre magnifique article!! Marie-France

    J'aime

    • lemondedetran dit :

      Abigail et moi, nous aimons beaucoup votre univers. D’abord « Gipsy » puis « Fadoli ». Nous publions une chronique aussi sur « Le héron et l’Escargot ». Nous l’avons beaucoup apprécié. Merci pour ces lectures.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s