La chèvre de M.Seguin. Texte d’Alphonse Daudet. Illustrations de Jean – Luc Buquet

ecl-chevre-m-seguin

L’appel de la montagne

La chèvre de M.Seguin est un des 23 récits qui constituent le célèbre ouvrage d’Alphonse Daudet, les Lettres de mon moulin. Cette intrigue occupe une place particulière à cause de sa grande notoriété auprès des écoliers français d’une certaine époque. Ce récit devient à lui seul, un grand classique de la littérature française au même titre que Le petit prince d’ Antoine de Saint Exupéry ou encore La mare au diable de Georges Sand.

Dès la première phrase du récit, le lecteur est happé immédiatement par la narration mystérieuse :

« M.Seguin n’avait jamais eu de bonheur avec ses chèvres.
Il les perdait toutes de la même façon : un beau matin, elles cassaient leur corde, s’en allaient dans la montagne, et là-haut le loup les mangeait. Ni les caresses de leur maître, ni la peur du loup, rien ne les retenait. C’était, paraît-il, des chèvres indépendantes, voulant à tout prix le grand air et la liberté. »

Six chèvres sont déjà mortes lorsque le brave homme ramène chez lui une septième, encore toute jeune et toute docile. Il pensait ainsi pouvoir la dresser mieux que les autres. Cependant, le destin frappe de nouveau M.Seguin. La petite chèvre, en grandissant, secoue le joug, casse les cordes et s’enfuit. Elle passe sa seule journée libre (hélas !) dans la montagne où l’herbe est verte et la nature abondante.

Comme à ses habitudes, Jean – Luc Buquet choisit ce « conte » là pour l’illustrer. C’est que la frêle petite chèvre ô combien courageuse l’inspire ! Sous ses pinceaux, les mots deviennent paysages. Le monde se colore et la nature palpite de vie. Les couleurs verte, jaune, orangée, bleue et ocre se côtoient pour offrir aux lecteurs jeunes et adultes le ciel de Provence dans sa variation infinie. L’ivresse du jour, la danse de la nature accompagnent et deviennent complices des amours illicites de la petite chèvre adolescente, trop insouciante et naïve pour décrypter les dangers du monde. Au fil des pages, Jean – Luc Buquet assombrit le décor par le pouvoir des couleurs. La montagne se métamorphose. Elle devient inquiétante. Le vent chasse le soleil. Le noir de la nuit se confond avec le pelage du loup – démon, du loup –ogre. Le contraste entre la blancheur immaculée de la chèvre de Jean –Luc Buquet et le noir d’ébène du loup rend oppressante l’atmosphère ambiante. Le loup devient ici la force chtonienne. Enfant d’Hadès, il est le bras armé de la Mort châtiant l’innocence insolente et insouciante. Cependant, rendant hommage certainement au récit d’Alphonse Daudet, Jean –Luc Buquet insiste sur le courage de la petite chèvre qui maculée de sang (expiatoire ?) veut tenir bon jusqu’à la clarté du jour. Bien que consciente de sa mort imminente, elle refuse de capituler devant la brutalité bestiale du Loup, la Bête. Cette détermination la hisse au rang de la perdante magnifique. Elle devient la représentante de l’humaine condition qui face à sa mortalité, refuse de s’avouer vaincue.

La chèvre de M.Seguin conjugue deux talents : le littéraire et le pictural. Jean – Luc Buquet, par ses illustrations redonne au récit d’Alphonse Daudet ses lettres de noblesse. Il magnifie et sublime le pouvoir suggestif des mots. Son travail permet aux parents de (re)faire découvrir ce texte classique du panthéon littéraire français. Car il vrai, comme le suggère l’éditeur :

« Jean – Luc Buquet donne à cette fable du XIXème siècle une nouvelle dimension. Ses monotypes ocres, verts, bruns, roux, portent en eux la chaleur unique et la beauté sauvage de la Provence. Avec Daudet, il emmène la petite chèvre au panthéon des plus beaux personnages de contes. »


Editions Courtes & Longues, 2010
48 pages
19 €

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature de jeunesse, Littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s