Le collier Auteur Christiane Baroche. Illustrations Frédéric Clément

51YSE98QYKL._SX352_BO1,204,203,200_
Je ne suis pas l’autre

Entre Monique, l’étrangère et Zobeïda, c’est l’histoire d’une compréhension réciproque. Monique, la française, en résidence sur la terre de l’Islam, ne parvient pas à s’adapter à ce nouveau pays. Son œil critique, son agacement perpétuel et son manque de finesse finissent par irriter ses hôtes. Elle devient, par son attitude raidie, celle qui se ferme car méfiante au contact de l’autre. Pétrie de ses préjugés et de sa culture d’ailleurs, elle devient péremptoire dans ses actes et paroles. La chaleur méditerranéenne n’arrange rien à l’affaire. Elle s’agite, s’impatiente :

« Zobeïda sourit (…) Décidément, Monique ne saisissait rien de la « paresse » orientale ; la canicule entretient si l’on s’y abandonne, une sérénité suave. Par 40 degrés à l’ombre, bouscule-t-on sa vie ? On la laisse se figer autour de soi, avec des douceurs paisibles, et s’il faut absolument agir, on patiente jusqu’aux heures crépusculaires, quand le soleil sur l’horizon n’est plus qu’un souvenir tiède des chaleurs méridiens »

Cependant un événement va bouleverser ses habitudes et son système de valeurs. En effet, la rencontre fortuite avec le Hadj’ Mechmet l’amène à explorer les non dits et mystères de la culture orientale. Le Hadj’ l’initie et l’introduit dans ce monde en lui narrant l’étrange histoire d’un collier à la beauté envoûtante qui appartient à sa famille…

Dans un style à mi chemin entre le conte des mille et une nuit et le fantastique, Christiane Baroche nous entraine dans un monde enchanteur. Ses mots restituent les parfums et odeurs d’un monde déjà célébré par d’étranges poètes à la double vision, Nerval, Baudelaire…

Le collier est aussi un ouvrage – bijou car illustré par Frédéric Clément. Celui-ci, fidèle au récit, entend donner vie aux mots par ses couleurs et formes. Son bleu d’azur, son vert clair ou foncé restitue les éléments d’un paradis perdu entrevus dans un rêve, suave, charnel et sensuel.

Il est sans conteste que face à l’alliance de ces deux artistes, Le collier est un projet mené à son terme avec brio et virtuosité. Le public, adolescents et adultes, ne peut que succomber à la tentation de la lecture car c’est un appel au voyage. Dans cette contrée où les auteurs nous emmènent, tout n’est que luxe, calme et volupté.


Editeurs : Ipomée-Albin Michel
1992
58 pages
21,30 €

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature de jeunesse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s