Le chagrin des vivants de Anna Hope

A14725
Cristallisation des sentiments

« Alors que le silence s’étire, quelque chose devient manifeste. Il n’est pas là. Son fils n’est pas à l’intérieur de cette boîte. Et pourtant elle n’est pas vide, elle est pleine d’un chagrin retentissant : le chagrin des vivants. »

Si dans la traduction française, le chagrin des vivants insiste sur la dévastation de sa destinée après la perte d’un enfant, d’un fiancé ou d’un époux à la guerre (car il s’agit de cela dans ce roman), le titre en anglais est plus subtil.

Wake sans déterminant qui le précède permet au lecteur de considérer le terme d’un point de vue grammatical comme un nom ou un verbe. La signification change. Si Wake est un nom, alors il se traduit par « veillée (mortuaire) ». S’il est pris comme un verbe, alors to wake veut dire aussi bien « réveiller », « sortir du sommeil » ou encore « ranimer (une conscience qui s’oublie ?) ».

Le lecteur peut alors se reposer sur ce millefeuille sémantique pour approfondir sa compréhension de l’histoire. En effet, le roman de Anna Hope relate un fait particulier qui est celui de la commémoration des soldats tombés au front durant la première guerre mondiale. Dès l’ouverture du roman, le lecteur assiste à l’exhumation des restes d’un soldat mort sur les champs de bataille en France. Il s’agit pour l’Angleterre de rapatrier ce corps sans identification afin de perpétuer sa mémoire sous la forme du soldat inconnu. Nous sommes en 1920 soit deux ans après la terrible guerre. Les blessures ne sont pas encore cicatrisées et le peuple anglais a besoin de cette commémoration du soldat inconnu pour exorciser sa souffrance et faire son deuil.

C’est dans ce contexte que les personnages de ce roman se rencontrent. L’intrigue se déroule dans un temps très court, du Dimanche 7 novembre 1920 au Jeudi 11 novembre, date de la commémoration. Il suffit seulement de cinq jours pour exacerber les passions et pour réveiller les douleurs et secrets inavouables.

Il y a Ada, la mère de Michael. Celui-ci est mort quelque part en France. Ada reste inconsolable et depuis veut connaître la vérité sur ce décès et surtout l’endroit où son corps a été enseveli. Il y a Evelyn qui a perdu son fiancé dans cette guerre et qui retrouve un frère, revenu du front, dévasté et traumatisé. Et puis Hettie, la danseuse qui tente de survivre et qui se bat dans sa vie quotidienne tout en rêvant d’une vie meilleure. Ces personnages sont entrainés par le destin. Ballotés par le hasard et les circonstances se retrouvant chacun face à son destin. Le lecteur prend conscience progressivement des liens qui entrelacent ces personnages qui vivent tous le même drame. A l’instar d’Ada, le lecteur connaîtra le secret terrible autour de la mort de Michael et de l’implication du capitaine Montford, le frère d’Evelyn dans le sort de cet infortuné.

Pour un premier roman, Anna Hope confirme déjà le talent d’un grand écrivain. Le chagrin des vivants est un roman intimiste. Il y a de la noblesse dans l’action et dans les intentions des personnages. Les gens simples, victimes de l’histoire sont ici magnifiés par la plume de l’écrivaine. Il y a de l’élégance, de la grâce et de la finesse dans l’esquisse des portraits et des situations.


Roman traduit de l’Anglais par Elodie Leplat
Editeurs : Gallimard, 2016
384 pages
23 €
PdF  et Epub: 16,99 €

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le chagrin des vivants de Anna Hope

  1. vivi dit :

    Il a l’air très beau. En tout cas cette belle chronique donne vraiment envie de le découvrir 😉

    J'aime

  2. jostein59 dit :

    Les avis sont assez unanimes pour ce livre. Encore un roman à ajouter à la longue liste ou au moins une auteure à suivre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s