De terre et de mer de Sophie Van der Linden

de-terre-et-de-mer
Interstice littéraire

Le 01 août 1914, Henri, un graveur, artiste peintre à ses heures, éconduit par une femme, pose pieds sur l’île de B. Il entend retrouver Youna, cette femme qui l’a abandonné afin de comprendre son geste. Il la retrouve en effet mais cette journée, et surtout la nuit qui précède le 02 août, est un moment de déambulation, d’errance et de rencontre avec la nature mais aussi avec des êtres.

L’intrigue se déroule donc en vingt –quatre heures. Elle met en avant un instant de trêve avant la grande tempête, celle de l’appel du 02 août, appel à la mobilisation générale car la Première Guerre Mondiale vient d’être déclarée…

« Parvenu sur la place de l’église, il sentit, dans la foule présente, une agitation anormale. Les cloches sonnèrent, (…) les coups continuaient, évoquant la tristesse. (…) Les cloches sonnaient le tocsin. Beaucoup regardèrent le clocher, qu’une femme pointa du doigt en criant. (…) Un gendarme porteur d’une grande enveloppe noire quittait la place et se dirigeait, l’air grave, vers la mairie.

Lorsque Henri put s’approcher assez près du mur, il parvint à lire ces mots sur une affiche fraichement placardée : « Armée de terre et armée de mer. Ordre de mobilisation générale. Le premier jour de la mobilisation est le 2 août 1914. »

De terre et de mer est une idée intéressante si le lecteur considère que l’auteure, au travers de ces lignes, raconte les derniers instants d’une vie en temps de paix avant la Grande Guerre.

Cependant, on peut déplorer le style empesé, compassé des premières lignes et l’absence d’intrigue. Il y a un goût d’inachevé. Les personnages ont un contour psychologique à peine esquissé. L’insoutenable légèreté des êtres leur confère un aspect évanescent et insipide.

L’ensemble est assez soporifique et ne met en exergue aucun mérite littéraire ni aucune marque de fabrique d’un vrai auteur talentueux.


Editeurs : Buchet Chastel
144 pages
14 €

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s