Archives de catégorie : Littérature américaine

No home de Yaa Gyasi

Chronique d’Abigail Que signifie être Afro-Américain? Quelle est la part de l’Afrique et celle de l’Amérique? A quel moment la synthèse des deux se produit-elle en une seule et unique identité? Est-ce possible? Mais est-ce souhaitable? Quelles sont les circonvolutions, … Lire la suite

Publié dans Littérature américaine | Laisser un commentaire

Tout ce que j’aimais de Siri Hustvedt

L’écoulement des ans L’écrivaine Siri Hustvedt livre ici la chronique d’une vie douce-amère. Elle suit avec son œil implacable la vie de deux couples d’amis sur trois décennies. Il y a Bill, un peintre new-yorkais et Lucille, sa première femme. … Lire la suite

Publié dans Littérature américaine | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Je m’appelle Lucy Barton de Elizabeth Strout

Chronique d’Abigail L’ouverture du roman d’Elizabeth Strout se place d’emblée sous l’égide du souvenir et d’une narration au « je » intimiste. « A une époque, cela remonte à plusieurs années, j’ai été hospitalisée (…) » colore d’emblée ce récit, lui confère l’allure d’une confidence … Lire la suite

Publié dans Littérature américaine, Rentrée littéraire 2017 | Laisser un commentaire

Un don de Toni Morisson

Chronique d’Abigail Un Don représente un voyage aux confins des origines, signe un retour aux premiers âges de la fondation des Etats-Unis, au temps des Pères Pèlerins. C’est une page ancienne et oubliée de l’Histoire américaine; non pas celle écrite par … Lire la suite

Publié dans Littérature américaine | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les heures de Michael Cunningham

Chronique d’Abigail Trois personnages, trois époques différentes. Un seul rythme, lancinant; celui du flux et du reflux des consciences, aïgues et douloureuses. Ces pointes de lucidité percent le film protecteur d’une banalité quotidienne qui n’est, à vrai dire, que l’apparence … Lire la suite

Publié dans Littérature américaine | Laisser un commentaire

La rue de Ann Petry

Chronique d’Abigail La Rue est publiée en 1948. Au moment où l’auteure, Ann Pétry, née en 1908 dans le Connecticut, livre au public ce premier roman, Martin Luther King n’ pas encore défendu Rosa Parks, le mouvement pour les droits … Lire la suite

Publié dans Littérature américaine | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Voici venir les rêveurs de Imbolo Mbue

American way of life «  Par un jour de soleil, il était difficile de voir jusqu’où la tour Lehman Brothers s’étirait dans le ciel. Ses façades semblaient monter en flèche sans jamais s’arrêter, comme une interminable lance, et même si … Lire la suite

Publié dans Littérature américaine | Tagué , , , , , | 2 commentaires